Quel est le prix de pose d’un parquet ?

Le parquet est devenu en quelques années un produit phare en matière de décoration de la maison. En effet, plus chaleureux que le carrelage et plus qualitatif que les revêtements PVC, il a désormais une place de choix dans les rayons des grandes surfaces de bricolage.

Vous avez envie de relooker votre intérieur et de faire poser du parquet dans votre maison ? Je vous propose de découvrir toutes les infos indispensables pour y parvenir… Suivez le guide !

Les différents types de parquets

Sachez qu’il existe plusieurs types de parquets de qualité variable et à des prix plus ou moins élevés. N’hésitez pas à faire appel à un professionnel qui saura vous conseiller quant au parquet adapté à votre projet et au prix de pose au m2.

Le parquet massif

Vous avez envie d’un parquet massif ? Très bon choix ! En effet, le parquet massif est un produit de très grande qualité. Ses lattes sont constituées de bois massif et sont donc plus résistantes dans le temps. Par ailleurs, les parquets en bois massifs sont beaucoup plus faciles à rénover et à entretenir que les autres.

Si comme moi, vous avez tendance à être légèrement maladroit et à faire tomber toutes sortes de choses, vous comprendrez rapidement l’intérêt de pouvoir poncer son parquet pour le réparer.

Très chaleureux, un parquet massif sera en revanche plus cher à l’achat et à la pose, mais vous permettra de créer un intérieur haut de gamme et plein d’élégance. Il existe de nombreux modèles dans des essences de bois différentes : parquet en pin pour les moins chers et parquet en chêne massif pour les plus haut de gamme.

Le parquet contre collé

Constitué de plusieurs couches de matériaux différents, le parquet contre collé est parfois moins cher que le parquet massif, mais pas toujours.

En effet, pour les modèles les plus qualitatifs (avec une couche de bois noble de plus de 3 mm), le prix peut atteindre, voire dépasser, celui des parquets massifs.

Le parquet stratifié

Vous avez envie de parquet, mais avez un budget plutôt limité ? Je vous conseille alors de vous tourner vers le parquet stratifié. Même s’il ne s’agit pas de parquet à proprement parler, il peut être une alternative idéale pour les petits budgets.

Composé essentiellement de bois reconstitué, le parquet stratifié se décline dans de nombreuses finitions. Vous aurez donc l’embarras du choix : bois clair, bois brut, parquet noir, blanc, bleu ou gris, c’est vous qui décidez.

Vous pensiez qu’il n’était pas possible de mettre du parquet dans la salle de bain ? Et bien vous vous trompez… Vous trouverez dans le commerce de nombreux modèles stratifiés composés de matériaux hydrofuges.

Sachez enfin qu’il existe des parquets en PVC comparables à du lino qui s’adapteront à toutes les pièces de votre maison.

Si vous avez peur de vous tromper, n’hésitez pas à contacter un artisan spécialisé dans la pose de parquet qui vous donnera d’excellents conseils.

Quel type de pose pour votre parquet ?

Vous avez choisi votre parquet ? Très bien. Vous devez maintenant le faire poser. Sachez qu’il existe plusieurs types de poses pour un parquet, il est donc important de bien choisir celle qui sera parfaitement adaptée à votre surface.

La pose d’un parquet flottant

Parce qu’elle est la plus facile à mettre en place, la pose flottante d’un parquet est la plus courante. En effet, avec leurs systèmes d’assemblage intégrés, il est très simple de poser des lames de parquet de cette façon.

Je vous conseille quand même de faire attention à la sous-couche pour éviter de faire sursauter toute votre famille à chaque pas.

Vous trouverez de nombreuses sous-couches acoustiques pour votre parquet dans les magasins spécialisés et pour un prix ne dépassant pas les 5 € le m2.

La pose collée

Parce que le bois est un matériau vivant qui va se dilater avec les variations thermiques de votre intérieur, la pose collée ne conviendra pas au parquet massif (parfois même au parquet contre collé). Vous pourrez dans ce cas envisager une pose cloutée.

Pour ce faire, votre parquet ne devra pas être trop épais, évitez de coller un parquet de plus de 15 mm d’épaisseur, le résultat pourrait être catastrophique. Sachez enfin qu’un parquet ne peut être collé que sur un sol dur, béton, bois ou carrelage, et sec.

La pose cloutée

Pour les parquets les plus épais, la pose cloutée sera la solution à retenir. En effet, comme je vous l’indiquais un peu plus haut, en raison de sa nature, le bois bouge et doit donc être fixé au sol pour éviter les mauvaises surprises.

Dans ce cas, il faudra donc poser un jeu de tasseaux en bois pour recevoir ensuite vos lames de parquet. Les tasseaux seront eux-mêmes vissés au sol tous les 40 cm environ. Si ce type de pose permet de poser une isolation thermique et phonique sous votre sol, il faut cependant garder en tête qu’un parquet clouté sera toujours plus sonore qu’un parquet collé.

Tout ce que je viens de vous dire semble être du chinois pour vous ? Vous ne vous sentez pas capable de poser vous-même votre parquet ? Et bien, demandez le devis d’un professionnel.

Le prix de pose d’un parquet dépend de sa qualité, mais aussi de son type de pose

En fonction du parquet que vous allez choisir et de la technique de pose qui sera utilisée, le prix que vous aurez à débourser peut varier du simple au triple.

Le moins cher : la pose flottante d’un parquet stratifié

Le prix de la pose d’un parquet flottant au m2 est clairement le plus avantageux en terme de prix. Un professionnel pourra vous le confirmer.

En effet, le parquet stratifié n’étant pas très cher à l’achat et la pose étant plutôt facile, cette solution sera à privilégier pour les budgets les plus serrés.

Pour la pose d’un parquet stratifié, il faudra compter entre 40 et 50 € par m2. En effet, le parquet vous coûtera entre 10 et 20 € le m2, la sous-couche (à ne pas oublier) environ 5 € le m2 et la pose par un professionnel autour de 25 € le m2.

En milieu de gamme : la pose collée d’un parquet contre collé

Vous avez envie d’un parquet un peu plus élégant ? La pose collée d’un parquet en contre collé est faite pour vous.

Nécessitant plus de travail et le parquet en lui même étant plus onéreux, la pose sera plus élevée que le type de pose précédent.

Pour une pose collée, il faudra également prévoir les travaux éventuels de rénovation du sol qui peuvent également être élevés. Pour la pose à proprement parler, il faudra débourser environ 30 € par m2 et ajouter environ 5 € par m2 pour la colle.

Le prix d’un parquet contre collé pouvant atteindre 100 € le m2, le coût global, pose comprise, pourra rapidement s’envoler. Comptez cependant en moyenne 100 € par m2 pose comprise pour un parquet contre collé en milieu de gamme.

Le haut de gamme : la pose cloutée d’un parquet massif

Si la pose cloutée n’est pas forcément beaucoup plus chère que la pose collée, le parquet en revanche est lui beaucoup moins abordable. En effet, avec un m2 oscillant entre 50 et 200 €, le total pose comprise ne sera pas adapté à tous les budgets.

Le rendu sera en revanche beaucoup plus qualitatif que les autres types de pose. Sachez qu’un poseur de parquets vous facturera environ 30 € par m2 pour la pose et 10 € supplémentaires par m2 pour le matériel.

Quoi qu’il en soit, n’hésitez pas à contacter un artisan spécialisé qui vous fournira toutes les infos indispensables pour faire poser votre parquet.

Quel est le prix pour poser son parquet soi-même ?

Vous vous sentez l’âme d’un bricoleur et envisagez de poser vous-même votre parquet ? Je vous propose de découvrir le matériel indispensable, les étapes à réaliser et le coût global pour y parvenir.

Le matériel indispensable

Pour poser votre parquet, il faudra d’abord vous équiper. Vous trouverez sans difficulté le matériel indispensable dans n’importe quel magasin de bricolage.

Avant d’entamer votre pose de parquet, vous aurez donc besoin des outils suivants : un mètre, un niveau à bulle, un crayon, une équerre, un marteau, une cale à frapper, une scie sauteuse, des cales pour votre parquet, un cutter, une agrafeuse, de la sous-couche et enfin de lames de parquet bien évidemment.

Pour une pose collée, oubliez-la sous couche et procurez-vous de la colle.

Enfin, pour la pose cloutée, vous aurez besoin en plus du matériel précédent, d’une perceuse, d’une visseuse, de chevilles pour béton, de vis et de tasseaux en bois.

Eh oui, il en faut du matériel… Faire appel à un professionnel peut être une bonne alternative !

Le prix au mètre carré

Pour les différentes techniques de pose, vous n’aurez aucun mal à trouver des tutoriels sur le Web parfaitement expliqués et abordables pour les moins bricoleurs d’entre vous.

En terme de prix, la pose par vous-même de votre parquet sera plus avantageuse, il faudra compter environ 5 € par m2 en plus du prix de votre parquet pour l’achat du matériel.

Le temps que vous passerez à poser votre sol sera lui aussi à prendre en compte…

Cependant, faites tout de même attention à ne pas vous laisser emporter par votre envie de réduire à tout prix le coût de la pose de votre parquet.

En effet, un parquet mal posé peut rapidement devenir une vraie catastrophe… N’hésitez donc pas à faire appel à un professionnel pour vous aider.

Trouver un professionnel

Vous êtes décidé et souhaitez obtenir le devis d’un professionnel ? Il ne vous reste plus qu’à demander votre estimation.

Sachant que chaque professionnel vous proposera un tarif différent, n’hésitez pas à faire appel à plusieurs d’entre eux pour obtenir un devis précis de vos travaux.

Vous pourrez ainsi comparer les estimations de vrais professionnels de votre région disposés à réaliser vos travaux.

Demandez vos devis gratuits : Jusqu'à 5 devis personnalisés, sans engagement !CLIQUEZ ICI
+ +