Lexique Menuiserie – Termes techniques utilisés

Vous trouverez ci dessous quelques uns des principaux termes utilisés dans le métier de la menuiserie, cette liste n’a pas pour vocation d’être exhaustive mais de vous renseigner utilement ou de vous aider à comprendre notre métier et les termes techniques que nous utilisons.

Demander des devis près de chez moi

Données non publiées ni utilisées à fin commerciales, agrément CNIL 1262855

A

  • Allège: désigne sur un bâtiment la partie du mur (intérieur ou extérieur) située entre le plancher et l’appui de fenêtre. Petit mur d’appui sous la fenêtre servant aussi de décoration à une pièce.La hauteur d’allège est comptée du sol fini au-dessus du rejingot. Source Wikipédia.
  • Argon (gaz): C’est un élément chimiquement inerte, sans couleur, sans saveur et inodore sous ses formes liquides et gazeuses. Source Wikipédia.

B

  • Balustres :  petite colonne de forme généralement arrondie assemblée à d’autres petites colonnes par une pièce à hauteur d’appui
  • Battement extérieur :
  • Battement intérieur :

C

  • Chevêtre : pièce de charpente reliant deux solives et permettant (par exemple) de mettre en place une fenêtre de toit, un chevêtre peut aussi être réalisé pour la création d’une trémie d’escalier.
  • Châssis fixe : Menuiserie qui peut être en PVC, Aluminium ou bois comme les fenêtres (posé en applique, tunnel, …) mais ne possédant aucun mécanisme permettant de l’ouvrir, les châssis fixes sont destinés à apporter de la lumière dans une pièce ou un espace particulier ne nécessitant pas d’être « aéré » par là !! Le pouvoir isolant du châssis fixe est identique à une fenêtre ou porte fenêtre.
  • Chevilles à frapper : chevilles munies de vis mise en place à l’aide d’un marteau, très utiles lors du montage de cloisons intérieures sur un support relativement dur  (béton, carrelage, brique, …)
  • Coefficient résistivité thermique ou de résistance thermique: Capacité d’un matériau à résister au froid et au chaud notée R, plus le R est élevé, plus le matériau est isolant. Exemple : une laine minérale de 200 mm à un coefficient de résistance thermique de 5 soit R=5 m².K/W (Kelvin par Watt)
  • Compas entrebâilleur : pièce permettant de limiter l’angle d’ouverture d’une fenêtre ou porte fenêtre. Ce type de mécanisme permet d’éviter la fermeture brutale d’un vantail lors d’un courant d’air.
  • Cotes tableau: mesures prises à l’extérieur de part et d’autre des menuiseries en place (ou à l’intérieur, tout dépend du type de pose des fenêtres en place …) et permettant de dimensionner les futures fenêtres à poser en vue de leur fabrication.
  • Cotes totales : Cotes prises sur une menuiserie en vue de sa fabrication appelées aussi cotes fabrication, cotes hors tout
  • Cotes « clair de rénovation » :
  • Coulisses de volet roulant : Pièces généralement en métal comportant une rainure plus ou moins importante, situées de part et d’autre du tablier d’un volet roulant et permettant son mouvement du haut vers le bas ou l’inverse.
  • Crémone: ensemble composé de deux pièces en mouvement (une en haut, l’autre en bas) de section carrée, ronde, … coulissant dans des conduits fixés dans le cadre de l’ouvrant.Les tringles s’engagent, en position de fermeture, dans des gâches fixées sur le cadre du dormant

D

  • Dormant: Appelé aussi Châssis dormant, huisserie, partie d’une fenêtre ou porte dans laquelle vient s’imbriquer l’ouvrant (partie mobile) d’une porte (ou bloc porte), d’une fenêtre, peut aussi être utilisé pour un châssis fixe : vantail dormant (qui ne s’ouvre pas)
  • Dormant de rénovation: Le dormant de rénovation a un profil particulier puisqu’il vient en recouvrement complet des dormants et pièces d’appui en place sur l’ancienne fenêtre, c’est une solution qui peut s’avérer avantageuse si vous venez de refaire votre décoration intérieure puisqu’elle permet de changer vos fenêtres sans démontage plus ou moins lourd ! En revanche le résultat est un peu moins esthétique que lors d’une dépose totale.
  • Droite ou gauche poussant: Désigne le sens d’ouverture d’une porte intérieure ou extérieure en vue de sa fabrication pour son utilisation au quotidien. Simplement, vous prenez la poignée dans la main, vous poussez si la porte ouvre vers la droite, il s’agit d’un droite poussant … pour la gauche l’inverse !

E

  • Echappée: Espace vertical entre le bord d’une marche quelconque d’un escalier et le plafond de la pièce ou le bord bas de la trémie destinée à recevoir l’escalier. La distance entre les deux doit être au moins égale à environ 2 mètres si vous ne voulez pas avoir un casse tête en montant ou descendant les marches de l’escalier fraichement posé.
  • Ébrasement :  appelé aussi ébrasure (souvent dans les maisons anciennes), est l’augmentation en diagonale (pierres de taille ou non) de la maçonnerie du percement d’une fenêtre ou porte-fenêtre (coté écharpé du percement de notre fenêtre)

F

  • Faible Émissivité (verre, vitrage): Lorsque deux surfaces sont en regard l’une de l’autre et à des températures différentes, elles échangent de l’énergie par « rayonnement ». Cet échange de chaleur est proportionnel à l’émissivité des surfaces. Un produit présentant une surface faiblement émissive échangera moins de chaleur avec son environnement qu’une surface fortement émissive. L’émissivité normale d’un verre est égale à 0,89. L’émissivité des verres à faible émissivité est de l’ordre 0,10. Source Verre on line
  • Ferrure:
  • Ferrage, sens de ferrage : Pour une fenêtre, fixation d’un vantail à son dormant à l’aide de paumelles permettant la rotation (ouverture)
  • Feuillure : Rainure que l’on trouve sur les fenêtres et les portes (entre autres) généralement située sur la périphérie et ce afin qu’elles ferment correctement.
  • Fenêtre à frappe :
  • Fenêtre mixte bois alu : Fenêtre combinant le bois (chêne, hêtre, sapin, bois exotique) à l’intérieur, pour l’aspect et le pouvoir isolant, et l’aluminium (plus de 20 couleurs disponibles) à l’extérieur pour l’absence d’entretien, la durabilité.

G

  • Galandage: Fenêtre, porte fenêtre ou porte intérieure dont les vantaux lorsqu’ils sont ouverts s’effacent dans le mur situé de part et d’autre ou d’un seul coté de la menuiserie.Une porte intérieure, une porte fenêtre, une fenêtre à galandage s’avère très esthétique lorsque votre ouverture est très large ( supérieure à 3000 mm ) mais nécessite lors de sa mise en place des travaux relativement lourds (encore que tout dépend de la configuration de la pièce destinée à recevoir cette menuiserie à Galandage).
  • Giron : Distance séparant les nez de deux marches successives.

H

  • Hauteur d’allège : Partie généralement réalisée en maçonnerie ( pas exclusivement) située en dessous d’une fenêtre. L’allège est une donnée importante dans la mesure où elle peut conditionner la hauteur ou le centrage de la poignée d’ouverture sur une fenêtre.
  • Houteau, fenêtre houteau: Fenêtre de forme triangulaire généralement mise en place sur le toit (avec les éléments de charpente correspondants) , fenêtre peu installée de nos jours toutefois en observant quelque peu les maisons construites dans les années 50/60 vous en trouverez encore quelques unes sur les toits. Ces fenêtres sont avantageusement remplacées par des fenêtres de toit type « vélux© » ne nécessitant pas de modifications de charpente plus ou moins lourdes, sont posées plus vite et apportent plus de lumière !

J

  • Jet d’eau :
  • Joint de frappe :
  • Joint « compri-bande », joint de dilatation : joint mousse mis en place sur la périphérie extérieure avant le joint silicone (extérieur) de finition sur la fenêtre fraichement posée et destiné à désolidariser celle ci des tableaux de maçonnerie appelé aussi joint de dilatation.

M

  • Mortaise: Pour les fenêtres,  trou pratiqué dans une pièce de bois, de métal, de PVC ( dans le coffre de volet roulant si votre menuiserie en est pourvue) et destiné à recevoir une grille de ventilation. Pour la menuiserie en général, la mortaise est réalisée pour recevoir une autre pièce de bois « le tenon » qui s’assemblera avec la première. En charpente l’alliance tenon/mortaise se nomme un embrèvement.
  • Mastic acrylique : utilisé pour réaliser les finitions intérieures ou extérieures sur des fenêtres qui viennent d’être posées. Les fabricants proposent du mastic Acrylique pour un usage intérieur ou extérieur ( deux produits différents) et doivent avoir un avis technique spécifique (pour la pérennité de l’ouvrage)
  • Mastic silicone : Est utilisé comme le mastic ci dessus pour réaliser les finitions sur des fenêtres fraichement mise en œuvre afin de parfaire la finition

N

  • Nez de marche : Partie d’une marche d’escalier dépassant au dessus d’une contremarche

O

  • Oscillo-battant: Se dit d’un mécanisme incorporé à une fenêtre ( généralement ouvrant à la française) permettant de l’entre-ouvrir verticalement via un mouvement oscillant
  • Ouvrant à la française: Pour les fenêtres , portes, c’est une ouverture battante vers l’intérieur  que l’on trouve communément dans une majorité d’habitations chez nous
  • Ouvrant à l’anglaise : Opposée à l’ouvrant à la française, il s’agit d’une ouverture dont les vantaux se dirigent vers l’extérieur , utile si vous n’avez vraiment pas de place ou des meubles fixés de part et d’autre de la fenêtre ( cuisine par ex) et que vous souhaitez un accès vers un balcon, jardin, … L’ouvrant à l’anglaise n’est pas très commun dans nos contrées mais peut rendre service dans certains cas.
  • Œil de bœuf : Fenêtre de forme ronde ou ovale (bois, PVC, aluminium, mixte bois/aluminium)  avec généralement une ouverture par projection. Un bon moyen de créer un puits de lumière orignal dans un mur ou encore lors de la rénovation d’une maison traditionnelle.
  • Ouverture à frappe :

P

  • Parclose : pièce de bois, d’aluminium, de PVC permettant le maintien des éléments vitrés dans les feuillures d’une fenêtre, son assemblage est généralement clippé au dormant, ou sur la partie ouvrante en fonction de la nature du châssis (fixe ou ouvrant).
  • Pas d’escalier : distance séparant le bord du nez de marche et le fond de la marche, profondeur de la marche d’escalier en moyenne de 25 à 35 cm, parfois plus, parfois moins ( pour les escaliers à pas Japonnais par ex)
  • Paumelle ou gond : un des innombrables types de charnières, pour les fenêtres la fixation est généralement réalisée par vis.
  • Pêne dormant:
  • Petits bois ou croisillons : Éléments décoratifs mis en place à l’intérieur du vitrage ou posés en applique sur le vitrage de la fenêtre (intérieur et/ou extérieur). Ils peuvent être en bois, laiton, pvc, …et pour ceux posés en applique démontables ou fixes.
  • Pont thermique : Zone d’un batiment présentant une variation de température ( pour faire simple) située à la liaison entre deux parois. Un pont thermique risque de se créer si les matériaux employés sont de natures différentes et possèdent un coefficient de résistance thermique différent, il convient alors de les traiter en améliorant la conception du batiment et par là même son isolation en particulier à ces endroits. Les ponts thermiques dans une maison mal isolée sont responsables d’environ 5% des pertes énergétiques.

R

  • RAL: Teintes répertoriées par numéros (9010 ou 9210 pour le blanc) permettant de choisir précisément à l’aide d’un nuancier celle qui sera la votre.
  • Rampant: Élément ,bien souvent un pan de toiture dans notre métier, incliné de manière à offrir une pente
  • Rejingot: Partie de l’appui de fenêtre, de la porte supportant la traverse basse de la fenêtre, de la porte tout en évacuant l’eau de la baie vers l’extérieur. Peut s’écrire Regingot
  • Rouleaux de compression :

S

  • Serrure à larder: Appelée aussi serrure à mortaiser, serrure à encastreril s’agit d’un modèle de serrure se fixant dans l’épaisseur de la porte la rendant invisible, elle peut avoir 3 points, 5 points et plus si affinités …
  • Serrure: Dispositif mécanique permettant de maintenir en position fermée à l’aide d’une clé une porte, une porte fenêtre

T

  • Tenon: Pièce généralement en bois usinée avec précision destinée à entrer précisément dans la cavité d’une autre pièce, les tenons les plus visibles dans une maison se trouvent dans les éléments d’une charpente traditionnelle.
  • Thermolaquage: Traitement de surface consistant en l’application d’une peinture en poudre sur une pièce métallique ( Aluminium pour les fenêtres mais utilisé aussi sur les métaux féreux galvanisés ) puis passée au four afin de fixer celle ci sur le support. Ce procédé est utilisé pour teinter et/ou protéger les fenêtres en aluminium. Le thermolaquage a l’avantage d’offrir une protection durable aux menuiseries aluminium posées en environnement marin (c’est une des composantes participant au label Qualimarine)
  • Turlupet, paumelles à turlupet: Les paumelles sont un « modèle » de charnières permettant aux fenêtres ou portes ou … de s’ouvrir et de se fermer. Elles peuvent être équipée de roulement à billes, vis de sécurité, graisseurs intégrés,…  Les paumelles à turlupet sont en général utilisées sur les fenêtres, portes fenêtres de « type » ancien. Ces modèles sont fréquemment installés sur les fenêtres bois dans des maisons de caractère en même temps que les fausses crémones ( ou vraies, au choix de chacun) dans le but de préserver au mieux le style existant. Ces paumelles peuvent être en inox, en acier, en laiton, …
  • Trémie d’escalier : Emplacement généralement de forme rectangulaire ou carrée située au plafond (de la pièce du rez de chaussée par exemple) destiné à recevoir la dernière marche de l’escalier ainsi que le garde au corps et les différentes pièces d’appui finales.

V

  • Vantail: Partie généralement ouvrante ou pivotant sur un des bords d’une fenêtre, porte fenêtre … Appelée aussi « battant »
  • Verrouillage du semi-fixe: mécanisme simple permettant par un effet levier de n’ouvrir que la moitié droite ( si c’est celle ci qui est pourvue de la poignée d’ouverture et de laisser la partie gauche fixe)de votre fenêtre double vantaux.
  • Vitrage 44.2: Appelé aussi verre feuilleté, il est constitué d’une feuille de matière plastique avec deux glaces de verre mince de part et d’autre. Les chocs n’empêchent pas le bris de glace mais aucun éclat n’est projeté, c’est un des types de verre « retardateur d’effraction » mis en œuvre sur les fenêtres bois, PVC, aluminium.
  • Vitrage SP10: Jusqu’à trois fois plus résistant (qu’un vitrage classique) grâce à des vitres plus épaisses et feuilletées ( plusieurs feuilletages), utilisé pour augmenter la sécurité dans un habitat, bureau, … Ce type de vitrage a aussi un taux d’affaiblissement des bruits environnants non négligeable (jusqu’à 30 décibels dB d’affaiblissement)  en revanche le poids d’une fenêtre devient non négligeable et complique « parfois » l’installation.

Photos d’éléments liés à la menuiserie simple

Comme il n’est pas toujours simple d’expliquer clairement ou de situer tel ou tel composant sur une fenêtre, les outils nécessaires à la pose ou mise en œuvre d’un parquet, des éléments constituants les cloisons en placo, etc, quelques photos en situation valent mieux que bien des mots …

Les fenêtres

Composants d’une fenêtre bois

  • Battement fenêtre extérieur arrondi en chêne
    Battement fenêtre extérieur arrondi en chêne

Éléments composants une fenêtre en PVC

  • Poignée secustik centrée
    Poignée secustik centrée

Éléments constituants une fenêtre aluminium

  • Seuil aluminium rupture thermique
    Seuil aluminium rupture thermique
Lexique Menuiserie – Termes techniques utilisés
5 (100%) 1 vote

Demander une mise en relation

Que trouverez vous sur prix-de-pose.fr ?


Un réseau d'artisans certifiés et validés


350 métiers représentés


12.500 avis utilisateurs

Proximité dans votre commune

Ils nous ont fait confiance

Emmanuel M, 38240 Meylan
Projet : Démoussage toiture

Il y a 2 heures

Mélanie V, 06130 Grasse
Projet : Isolation des combles

Il y a 1 heure

Nicolas S, 59130 Lambersart
Projet : Fenêtre en PVC

Il y a 34 minutes