Les aides de l’Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat

Votre être propriétaire occupant ou bailleur d’un logement en mauvais état et vos revenus ne vous permettent pas de lancer des travaux d’amélioration ? L’Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat (ANAH) peut vous aider à financer vos travaux sous certaines conditions.

Pour vous aider à y voir plus clair, nous vous proposons de découvrir notre guide complet des aides proposées par l’ANAH afin de vous permettre de rendre votre logement plus confortable.

Les différentes missions de l’Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat

L’Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat est dotée de plusieurs missions qui ont pour but d’améliorer globalement les conditions de vie des personnes les plus fragiles.

Qu’il s’agisse de la réhabilitation de logements vétustes, de la lutte contre la précarité énergétique ou encore de l’aménagement d’un logement pour une personne à mobilité réduite, l’ANAH propose de nombreuses aides pour y parvenir.

Réhabiliter les logements indignes

Que vous soyez propriétaire bailleur ou occupant, l’ANAH peut vous aider à améliorer l’état de votre logement grâce à des aides ciblées. Elles vous permettront ainsi de lancer des travaux de rénovation en diminuant le coût de ces derniers sur votre budget.

Lutter contre la précarité énergétique

Si vos ressources ne dépassent pas un certain plafond, l’Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat peut vous aider à financer vos travaux dont le but serait de réduire votre consommation énergétique.

Adapter les logements pour les personnes âgées ou handicapées

Le vieillissement de la population ayant fait naître de nouveaux besoins en matière de logement, l’Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat propose également des aides dans ce domaine en finançant une partie des travaux nécessaires au maintien dans le logement d’une personne à mobilité réduite.

Faciliter l’accès au logement pour les plus modestes

Pour les personnes les plus modestes, l’ANAH intervient également auprès des propriétaires bailleurs afin de les inciter à louer leurs biens à un loyer inférieur à celui du marché à des personnes à faibles revenus.

Pour ce faire, les propriétaires peuvent bénéficier d’aides pour réhabiliter leurs logements ou engager des travaux de rénovation énergétique.

Les aides de l’ANAH pour les propriétaires occupants

Si vous êtes propriétaire d’un logement que vous occupez et souhaitez entreprendre des travaux, l’Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat peut vous aider à les financer dans certains cas.

Rénover son logement pour améliorer les performances énergétiques

Si vous souhaitez améliorer les performances énergétiques de votre logement en changeant les fenêtres, en isolant les combles ou les cloisons, en améliorant votre système de chauffage ou de production d’eau chaude, vous pourrez bénéficier d’une aide qui couvrira une partie de vos dépenses.

Pour en bénéficier, vous ne devrez pas dépasser un certain montant de ressources (votre revenu fiscal de référence ne devra pas dépasser 18 409 € pour une personne seule pour bénéficier de l’aide intégrale).

Le logement devra également avoir été achevé au moins 15 ans avant la date d’acceptation de l’aide de l’agence et vous ne devrez pas avoir bénéficié d’un prêt à taux zéro pour l’accession à la propriété depuis 5 ans.

L’ANAH financera vos travaux à hauteur de 50 % du montant HT pour les foyers fiscaux aux ‘ressources très modestes’ dans la limite de 10 000 €. Vous pourrez également bénéficier d’une prime Habiter Mieux couvrant 10 % du montant total des travaux HT dans la limite de 2000 €.

Rénover son logement pour le rendre plus confortable

L’Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat peut également financer une partie de vos travaux (jusqu’à 50 % du montant HT pour les foyers fiscaux les plus modestes) si vous avez besoin de rénover votre logement pour le rendre plus confortable.

Il s’agira par exemple de changer ou rénover vos installations d’eau, d’électricité ou de gaz, de l’installation d’une salle de bain ou encore le conformément des fondations ou le remplacement d’une toiture.

Dans ces différents cas de figure, l’aide de l’ANAH peut atteindre 25 000 € pour les plus gros chantiers.

Adapter son logement à un handicap

Si votre logement nécessite des aménagements pour favoriser l’accès et l’utilisation de ses installations à une personne à mobilité réduite, l’ANAH peut vous aider à les réaliser.

Il s’agira par exemple de l’élargissement des portes pour permettre le passage d’un fauteuil roulant, de l’installation d’une rampe pour handicapé ou encore de la mise en place d’une douche de plain-pied.

Les aides de l’ANAH pour les propriétaires bailleurs

Vous avez décidé d’acheter un logement et de louer à un loyer inférieur au prix du marché à des personnes aux faibles ressources, l’Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat peut vous aider à rénover ce dernier, mais aussi vous offrir une prime de location.

Rénover un bien avant de le louer

Si le niveau de dégradation de votre logement a été constaté par un diagnostic ou bien s’il a fait l’objet d’un arrêté d’insalubrité ou de péril, vous pourrez bénéficier d’une aide pour le rénover avant de le louer.

Pour pouvoir bénéficier de l’aide, votre bien doit avoir plus de 15 ans à la date où la demande est acceptée, les travaux doivent permettre d’atteindre au moins l’étiquette énergétique D et doivent être réalisés intégralement par des professionnels du bâtiment.

Pour les gros travaux de réhabilitation d’un logement indigne ou très dégradé, le montant de l’aide correspond à 35 % du montant des travaux HT dans la limite de 350 € par m2 ou 28 000 € par logement.

Pour les travaux de mise en sécurité et de salubrité ou encore pour l’autonomie de la personne en âgée ou en situation de handicap, l’aide est de 35 % du montant total des travaux HT dans la limite de 262,5 € par m2 ou 21 000 € par logement.

Enfin, pour les travaux de rénovation, le montant de l’aide est de 25 % du coût total des travaux HT dans la limite de 187,5 € par m2 ou 15 000 € par logement.

Louer son bien à un loyer conventionné

Une prime exceptionnelle de 1000 € peut vous être accordée jusqu’au 31 décembre 2017 si vous vous engagez à :

  1. Mettre en location ou continuer à louer votre bien décent et non meuble pour une période minimale de 9 ans
  2. Vous ne dépassez par le montant de loyer maximal fixé localement par ANAH
  3. Vous louez votre bien en tant que résidence principale à de personnes dont les ressources sont inférieures à un plafond fixé par l’ANAH
  4. Vous ne louez pas votre bien à des personnes de votre famille proche
  5. Vous remettez votre bien en location en cas de départ du locataire pendant la période prévue par la convention

Vous disposez désormais de toutes les informations nécessaires qui vous permettront de savoir si vous pouvez bénéficier d’une aide de l’Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat pour engager des travaux de rénovation dans votre logement.

Les aides de l’Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat
Notez ce poste

Demandez vos devis gratuits : Jusqu'à 5 devis personnalisés, sans engagement !CLIQUEZ ICI
+ +